jeudi 28 juillet 2016

Chroniques zines 2016



Copinage ^_^

En attendant le prochain numéro de Délivrance, je met ici quelques chroniques de cinézine. Il n'y a pas eu de relecture, donc ne faites pas attention aux fautes ^_^


 [28/07/2016]



EMPRISE # 2 (40 pages A5 – 3€ + port)
Il faut avouer que l'attente aura été un peu longue pour ce petit cinézine qui le fait bien. Il est de retour avec cette fois-ci une thématique (première partie) sur le redneck, figure emblématique du cinéma horrifique et du survival. Le redneck, c'est le cul-terreux, le bouseux. L'horreur social à la campagne. Pour débuter, on lira avec plaisir une interview de Maxime Lachaud, auteur justement de l'ouvrage Redneck Movies qui a l'air bien alléchant. Hop, pendant que j'y pense, je note ça sur ma wishlist. Dans cet entretien il nous parle de la musique dans les films de rednecks (country, hillbilly) et du rôle qu'elle y joue. Il suffit de regarde DELIVRANCE ou SANS RETOUR. L'interview est rondement bien menée, et va au-delà des B.O. Ensuite il y a un article intéressant comparant deux films de Tobe Hooper, à savoir l'indétrônable THE TEXAS CHAINSAW MASSACRE et LE CROCODILE DE LA MORT. Deux films à la construction complètement opposé et pourtant très proche dans leur climat lourd et moite. Je rejoins complètement leur point de vue, m'étant fait la même analyse. Autre film de redneck totalement barré, l'australien WAKE IN FRIGHT, que j'ai découvert avec la récente édition DVD. Le genre de film créant un malaise palpable et pourtant à des lieus du film d'horreur de base. Une décente en enfer déconcertante. En matière de redneck, on ne peut passer sous silence le réalisateur Rob Zombies, dont les personnages clés sont tous issues de ce milieu. Pour conclure cette partie, il y un très bon texte, où l'auteur revient sur son enfance dans un bar au fin fond de la Bretagne. Un univers pas toujours facile entouré de gueules cassés. La présentation est bien propre, avec photos et illustrations. www.facebook.com/daysareblood


VIDEOTOPSIE # 17 (168 pages A4 – 13€ + port)
Petite augmentation de prix pour le zine de David (et sa fine équipe), mais augmentation de pages et qualité au top, avec impression sur papier glacé, et couverture couleur qui en jette. Alors franchement, au vu du résultat, c'est dérisoire. Et puis vu comme tourne le monde, on ne doit surtout pas se priver de petit (un gros pavé du coup) plaisir. On rentre tout de suite dans le vif du sujet, avec le film mis sous les projecteurs, LA NUIT DE LA MORT, réalisé par Raphaël DELPARD. J'avoue que je ne connais pas du tout. La lecture n'en sera que plus intéressante et instructive. Une cinquantaine pages pour ce big dossier consacré à un film de genre français, incroyable n'est-ce pas. Il n'y a que Vidéotopsie pour nous proposer ce genre de trouvaille oublié. Toute l'histoire et la construction du film est passé au crible, avec des informations et anecdotes sur le moindre petit détail. On revient sur la carrière du réalisateur, du scénariste, des acteurs (dont Charlotte de Turckheim!!), sur les différentes éditions… Grosse cerise sur le gâteau, une très longue interview de Raphaël DELPART, vraiment passionnante à lire, peu importe que l'on ait vu le film ou pas.  Restons dans le cinéma de genre français, avec un retour sur la carrière du réalisateur Serge LEROY. Presque 20 pages que j'ai dévorés d'une traite, dès la réception du zine. Il faut dire que ce grand monsieur était à l'origine de film vraiment excellent, parmi lequel figure tout simplement un de mes préférés, j'ai nommé LA TRAQUE. Un survival campagnard glacial et éprouvant, avec une Mimsy FARMER à son apothéose. Ce dossier aborde la vision de Serge LEROY, avant de s'attaquer à ses 10 films. LA TRAQUE bien entendu, mais aussi LES PASSAGERS, LEGITIME VIOLENCE, ATTENTION LES ENFANTS REGARDENT… Des films hélas pas toujours sorti en DVD, reste le web pour tenter de les dénicher. Sinon on a droit à plein de chroniques bis en tous genre, où alien dinosaure côtoient les loubards de New York, en passant par un bon lot de péloches de guerre asiatique. Cool de voir une nouvelle rubrique axé manga, avec ici le très brutal et musclé RIKI-OH, genre de Ken Le Survivant puissance 10. Une version film est également visible sous le nom de STORY OF RICKY. Gare aux explosions de gencives ! Ça tombe bien, car on trouve un peu de Bruce Lee juste après. Bon il y a encore des tas de trucs dans ce numéro, notamment un peu (beaucoup) d'érotisme, vie de nombreux romans, dont ceux de Léon Despair, qui nous offre une chouette interview. On n'oublie pas au passage les rubriques films amateurs, convention et festivals, fanzines… Parfait pour vous occuper un weekend à l'ombre d'un chêne, avec uniquement le bruit d'une petite rivière dans les oreilles. Elle n'est pas belle la vie, hein ! http://videotopsie.blogspot.fr


LA FRAICHEUR DES CAFARDS # 05 (88 pages A4 – 6e + port)
Avec ce sixième jet, Val passe la vitesse supérieure. En effet, son zine est maintenant édité, corrigé et distribué par l'équipe de Sin'Art asso, bravo à lui et à eux pour leur dévouement. La présentation est bien chouettos, avec une couverture couleur rigolote et une impression de qualité. C'est du sérieux dans la forme, mais le fond reste toujours aussi détendu et généreux. Un plaisir à lire indéniable, d'autant plus que le ton se veut accessible à tous. Du ciné mais aussi beaucoup de musique dans ce ce numéro, une formule qui me parait très bien. Le dossier du moment est consacré au réalisateur gluant Frank Henenlotter, à qui l'on doit des films comme la trilogie BASKET CASE, ELMER LE REMUE-MENINGES, FRANKENHOOKER, BAD BIOLOGY. Après quelques chroniques DVD, on trouve un repport du fameux Bloody Week-end de 2015, avec un point appuyé sur les courts-métrages. Chez les cafards on aime beaucoup les séries télé. Retour aux sources avec ici un dossier sur THE TWILIGHT ZONE, la 4ième DIMENSION par chez nous. Alors ça j'adore. Me rappelle la diffusion le samedi après-midi dans Temps X. Réalisé entre 1959 et 1964, la série va durer pendant 5 saisons, avec 156 épisodes. Tout n'est pas glorieux, mais les pépites sont tout de même très nombreuses, surtout sur les trois premières saisons. Y'en a des bien flippantes. Val nous propose donc une sélection personnelle des épisodes à voir en priorité. On perle également de la saison 10 de THE X-FILES. J'ai un avis assez similaire. Un plaisir de retrouver Mulder et Scully, mais vu le peu d'épisodes, cette saison est très frustrante. À voir s'il y a suite ou non. On trouve pas mal de chroniques disques, bien longues, allant du pop-punk au metal, en passant par l'emo et l'indus. Ca le fait bien. Coté interview, on découvre LOS PROTONES, un groupe de surf-music venant du Pérou, chouette alors. Et dans le même délire, il y a le label Green Cookie rds, de Grèce. Amateurs de punk énergique et mélo, je vous invite aussi à lire le compte-rendu du FEST aux States, avec 5 jours de concerts non-stop. Quelques zines concluront cette lecture des plus agréables. Dispo chez Sin'Art http://sinart.free.fr/      


MAD MAG # 01 (48 pages A4 – 5€)
Nouveau venue réalisé par l'asso L'Antre De La Folie. Ce fanzine de la folie, à l'instar d'un ZONE 52, s'attaque à toutes sortes de sujets différents, mais baignant dans la même culture. BD, cinéma, comics, jeux vidéo, mangas, musique, série tv. Chacun y trouvera son compte. Le gros du zine contient un dossier sur le survival. Attention, il ne faut pas forcément le voir comme un dossier sur le genre (horrifique) en lui-même du survival, mais plutôt comme une rétrospective subjective des meilleures films dont la survie en général est la trame. Car si certains films font partie du pur survival tendu, d'autre sont avant tout des films d'action ou de SF. On va par exemple de ZOMBIE à LA CHASSE DU COMTE ZAROFF, en passant par PREDATOR ou DUEL. Ca brasse large, mais l'approche est intéressante. Toujours dans la rubrique cinéma, on lira avec plaisir l'interview de Joffrey Schmitt, réalisateur du court-métrage REVOLUTION, qui a l'air bien chouette. Également un article sur la série BLACK MIRROR qui donne envie. Puisque l'on parlait de survival, la rubrique jeux vidéo revient sur le jeu RESIDENT EVIL 2, et RESIDENT EVIL CODE VERONICA. J'avais joué à un des deux à l'époque sur la Playstation, bon trip. On trouvera quelques chroniques, une sélection de manga, ainsi qu'une interview deChris Malgrain, dessinateur du comics THE FORMIDABLES. Côté musique, on cause de MONEY, et du groupe ITIOD, via une interview. Même si ce n'est pas mon délire, j'ai bien apprécié lire le compte-rendu d'une free-party. On trouvera d'autre texte de libre expression, notamment sur la manipulation de l'esprit via le petit écran. Vous pourrez découvrir d'autres articles, sur l'artiste Mlle Clé Art, ainsi qu'une BD. La mise en page est très aéré et fluide, sur papier glacé couleur. On bon petit début qui mériterait de s'étoffer d'avantage en profondeur. http://lantredelafolie.fr/  


TRASHTIMES # 16 (44 pages A4 – 6€ + port)
Cette fois c'est bien reparti pour de bon pour ce fanzine des profanateurs de sous-culture. Il y a même possibilité de s'abonner. Comme je l'ai dit lors de la chronique du numéro 15, Trashtimes c'est un peu le pendant punk et moins forcé de Metaluna. Ciné, zik et comics des sous-sols. Dans ce numéro on trouve un énorme dossier sur VAMPIRELLA. Je découvre, car je ne connais pas vraiment, voire pas du tout pour être honnête. A la base il s'agit d'un comics né à la fin des années 60's, avec son héroïne vampire ultra-sexy. Sa tenue vestimentaire est composée d'un body rouge ultra échancré et d'une paire de bottine. De quoi marquer à vie toute une génération. On revient donc sur tout l'historique de cette BD avec des informations en veux-tu en voilà, où il est difficile de faire plus exhaustif. VAMPIRELLA c'est aussi un film, enfin l'histoire est plus complexe que ça. Il aura fallu attendre 1996 pour qu'il voie enfin le jour, même si ça semble être une purge. Le film de base était censé sortir beaucoup plus tôt, mais le projet vu repousser d'années en années, reporter, transmis de studio en studio, bref la catastrophe, surtout pour Barbara Leigh qui devait jouer le rôle de sa vie. Malgré tout, elle est devenu la VAMPIRELLA officielle dans le cœur des fans, et peu importe si son film n'a jamais vu le jour. Elle rencontre toujours un succès dans les conventions. La dame revient sur cette histoire, et surtout sur son histoire mouvementée, à travers une longue et passionnante interview, où elle se confesse avec dévotion. Barbara a tout de même croiser (et même plus si affinité) la route de Steve McQueen ou Elvis ! On ne se refuse rien. 36 pages qui feront dates pour les amateurs de cette belle vampire. À lire également l'interview de Bobby's Steele, ex-membre des MISFITS, et aussi de THE UNDEAD. On fait donc encore dans la légende, même si pour moi la connaissance de ce groupe se limite à l'album "walk among us".  Je n'avais jamais écouté THE UNDEAD, je découvre donc du bon punk-rock. Le père Bobby revient sur sa carrière, les débuts du punk au States, ses liens avec le cinéma horrifique et pas mal d'autre trucs. Plutôt cool, même si je trouve que les réponses ne sont pas toujours assez développées. Il y a aussi une interview des éditions Wetta, petite structure qui fait dans les comics et la BD fantastique. Ca à l'air chouette en tout cas. Toujours dans la lecture, il y a une rubrique zine et book bien sympa, tout comme l'article sur le réalisateur Paul Bartel. On lui doit entre-autre le génial LA COURSE À LA MORT DE L'AN 2000, mais aussi CANNONBALL, LUST IN THE DUST ou LONGSHOT. La mise en page est toujours aussi belle et imprimé sur papier couleur. http://trashtimes.tictail.com/



SCREAM # 08 (60 pages A4 – 7€ + port)
Le rédacteur de Scream revient après une bonne de silence, avec ce huitième numéro consacré à l'actrice anglaise, Veronica Carlson. Cette dame a eu un parcours bien rempli, ayant joué dans de nombreux registres différents. Le zine est écrit de façon chronologique, en décrivant chacun de ses films ou apparitions. Si tout ne doit pas être considéré comme des chefs d'œuvres du cinéma, certains titres ont vraiment laissé des traces, et le talent ainsi que le charme de Veronica n'y est pas pour rien. Citons DRACULA ET LESFEMMES, DOUBLE JEU, LE RETOUR DE FRANKENSTEIN, LES HORREURS DE FRANKENSTEIN, GHOUL, THE RECTORY… De l'horreur façon Hammer aux films d'espionnage, en passant par la comédie, ainsi que les séries TV. Une touche à tout du bis. Bien documenté, le zine propose de nombreuses photographies et illustrations d'époque. Un bonheur pour les collectionneurs. Il y a également un dossier sur le personnage du DR ORLOF. Plusieurs films sur cette thématique sont de la partie, avec L'HORRIBLE DR ORLOF, LES MAITRESSES DU DR JEKYLL, ORLOFF ET L'HOMME INVISIBLE… Là aussi, la documentation est de mise. À la fin, on trouve quelques fanzines ou livres intéressants. La mise en page est très sobre, avec une impression couleur et une reliure spirale. http://cinema-scream.fr/ 


ZONE 52 # 03 (142 pages A5 – 7€)
ZONE 52 est bien parti pour s'imposer dans le paysage du cinézine actuel, tout en gardant une approche plus large, puisque l'équipe ne se borne pas uniquement au cinéma. Un peu le petit frère d'Everyday Is Like Sunday. La même envie de partager des coups de cœur et de créer des passerelles entre les différentes cultures. Et tout comme le zine de Samy, on sent un amour immodéré pour les années 80's et 90's. Et ça tombe très bien avec ce numéro 3 qui contient un big dossier sur la Cannon Prod. Les enfants des vidéoclubs seront donc aux anges. On revient donc sur l'histoire de la Cannon, les débuts alliant bricolage et ambition, jusqu'à la triste agonie. Mais entre les deux, des tas de pépites dans tous les genres. Action, ninja, vigilante, kung-fu, le spectacle était garanti. Symbole de la Cannon, Chuck Norris pose fièrement sur la couverture couleur. Ses principaux films sont chroniqués, tout comme ceux de Tobe Hooper, ou encore les AMERICAN WARRIOR, les DEATH WISH avec Charles Bronson, Stallone (COBRA, OVER THE TOP), ou notre bon Jean-Claude Van Damme, et ses BLOODSPORT ou CYBORG. En guise d'interview, on trouvera Damien Granger, ex-rédacteur de Mad Movies et grand amateur de la Cannon. Le réalisateur Sam Firstenberg nous parle de son travail sur ses 4 films de ninjas. Des bandes-son concluent se dossier imposant. Toujours du côté musical, ma rubrique préférée, "Back to the future" avec ces disques oubliés, parfois moyen mais très attachant, comme "razors edge" d'AC/DC, "permanent vacation" d'AEROSMITH, "no garantees" des SPUDMONSTERS ou le second album de BODY COUNT. D'autres disques sont chroniqués, avec une rubrique plutôt soul, gospel ou country. L'éventail est large, c'est cool ça. La rubrique livre est bien garnie, avec des roman, des book sur le ciné, des bio, de la bd, et des zines à la fin. Il y a une interview de Christophe Siebert, auteur de bouquin bien trash. Les amateurs de jeux vidéo ont aussi droit à un article. Je vous le dis mo, trainer dans cette zone est plus que recommandable, parole ! http://zone52.fr/      

mardi 9 février 2016

Délivrance zine # 05

Le numéro 5 de mon zine Délivrance est dispo à partir de maintenant!! 48 pages A4 avec couverture couleur. Comme d'hab, un très gros lot de chroniques films de genre, des rubriques (remake, saga, sharksploitation, book & zine, romans Gore), et pour les interviews, on trouvera le réalisateur Noé's Films, ainsi que le zine Les Chroniques d'Un Vidéophage. Le zine est dispo pour 6€ + frais de port, soit à mon contact delivrancezine[a]gmail.com
soit sur la boutique en ligne: http://delivrancezine.tictail.com/

En toute logique, il sera probablement dispo chez Sin'Art, Medusa, et quelques autres collègues.
La version PDF est dispo gratuitement sur demande.

lundi 1 février 2016

Shop en ligne

Vous pourrez comander mes zines, ainsi que divers bouquins ou dvd d'okaz parfois, dans ce petit shop en ligne.
http://delivrancezine.tictail.com/

samedi 19 avril 2014

DELIVRANCE # 04 / EVERYDAY IS LIKE SUNDAY # 06 split zine!!!

(Avril 2014)

Oyez braves gens. Mon fanzine DÉLIVRANCE numéro 04 est donc disponible, cette fois, sous la forme d'un split-zine, avec le numéro 06 d'EVERYDAY IS LIKE SUNDAY! 72 pages de cinéma et de culture horrifiques. Du coté de DÉLIVRANCE, on trouve un bon paquet de chroniques films (horreur, fantastique, bis, action…), une rubrique sur la collection de romans GORE, et quelques bouquins et fanzines de collègues. Trois interviews, avec Stéphane du fanzine TOUTES LES COULEURS DU BIS, Melvin (qui nous parle de son projet de livre sur MAD MAX), et le réalisateur Mathieu Berthon, à qui l'on doit LE RÉSERVISTE. Du coté d'EVERYDAY IS LIKE SUNDAY, de nombreuses chroniques film également, avec de l'action, du gore, du bis, de l'horreur…souvent typés 80's et 90's, ainsi que les rubriques "Drive-In Massacre" et "Kill. Eat. Read." Deux interviews, avec Fred Videophage, et l'éditeur dvd UNCUT MOVIES! Bref, 72 pages A4 avec couvertures couleurs.
Il est épuisé chez moi. Il doit être encore dispo chez:
Sin'Art ici
La Pétroleuse ici
Les Films De La Gorgone ici

Version PDF (uniquement la partie Délivrance) dispo gratuitement ici





jeudi 22 août 2013

Délivrance zine 03

Délivrance zine 03
32 pages A5, comprenant 26 chroniques de films de genres, ainsi que 3 pages de chroniques zines. Pour l'interview, on trouve 8 pages avec le fanzine VIDEOTOPSIE. Quelques copies dispo ici!

Version PDF
(Aout 2013)

























Sommaire:
BAIT
BLACKOUT
BLOOD FEAST
BURIED
CALVAIRE
COLD PREY 1 & 2
CRUISING
DANGER DOBERMAN
DERRIERE LE MASQUE
EXILE
EXIT SPEED
FRAGILE
KILL DEAD ZOMBIES!
LA GUERRE DES GANGS
LA LAME INFERNALE
LA PLANETE DES SINGES, LES ORIGINES
LA TRILOGIE DE LA MORT
LES SABLES DE L'ENFER
OCTOPUS
RENCONTRE AVEC LE MAL
TERRITOIRES
THE BREED
THE MISSION
THE RAID
TOKYO GORE POLICE
VAMPIRE GIRL VS FRANKENSTEIN GIRL!

jeudi 1 août 2013

Délivrance zine 02

DELIVRANCE zine 02
32 pages A5, comprenant 35 chroniques de films de genres, ainsi qu'une interview sur 7 pages de l'asso SIN'ART. Quelques copies dispo ici!
Version PDF
(Janvier 2012)




















 




Sommaire:

12 JOURS DE TERREUR
127 HEURES
30 JOURS DE NUIT
7EVENTY 5IVE
AB-NORMAL BEAUTY
BIG BULLET
BLACK WATER
BLOOD ISLAND
BORDERLAND
DEAD OR ALIVE 1
DISTRICT 9
DREAM HOME
ESTHER
ICE SPIDER
LA HORDE
LA TRAQUE
LE TOMBEAU DES LUCIOLES
LES FILS DE L'HOMME
MAXIMUM OVERDRIVE
MEMENTO MORI
MONSTERS
MORSE
ONIBABA
OUTRAGE
PAINTBALL
PIRANHA 3D
PTU
RAMPAGE, SNIPER EN LIBERTE
RARE EXPORTS
SHARK IN VENICE
THE HUMAN CENTIPEDE
THE STRANGERS
THE WILD MAN OF THE NAVIDAD
TREEVENGE
WOLFEN